Chargement

Cypripède acaule « Cypripedium acaule »

Lorsqu’on pense à une orchidée, on pense généralement à des fleurs exotiques d’une grande beauté, mais malheureusement, souvent inaccessible, car coûteuse. Saviez-vous qu’il est possible d’observer de magnifiques orchidées dans nos forêts? En effet, nous avons la chance d’avoir des représentants du genre Cypripedium en Amérique du Nord, orchidées indigènes, dont la plus répandue est la cypripède acule. Sa distribution s’étend du cercle arctique au tropique du Cancer et est générale au Québec.

On la retrouve dans des milieux variés, mais généralement elle préfère les sols acides : sablonneux, tourbeux ou granitiques. La cypripède acaule possède une fleur unique qui peut atteindre une quarantaine de centimètres de hauteur. La fleur, comme pour toutes les orchidées, dirige l’insecte à l’endroit désiré afin d’assurer la pollinisation. La forme de la fleur oblige l’insecte à entrer d’un côté pour ressortir à l’autre bout. La partie inférieure de la fleur a la forme d’un sac où il est facile d’entrer par la fente longitudinale, mais où il est difficile de ressortir par le même chemin. L’insecte doit donc sortir par le haut de la fleur ce qui la pollinise. Procédé ingénieux, fruit d’une longue évolution, mais qui n’est pas le seul moyen de reproduction de la plante. En effet, l’orchidée se propage beaucoup par rhizomes (tige souterraine).

La Journée Internationale du petit panda

Le 18 septembre 2021, des zoos et des organismes environnementaux de partout sur la...

Coups de coeur des conducteurs de train

Le train qui parcourt le Parc des sentiers de la nature est sans conteste...

La Journée internationale du tigre

Chaque année depuis 2010, on célèbre la Journée internationale du tigre. Cette journée spéciale...

La rivière aux Saumons, une richesse pour la faune.

Au Québec, 10 % du territoire est recouvert d’eau douce. Avec ses 4 500 rivières...

Billetterie en ligne

Acheter mes billets