Chargement
Description physique

Le loup arctique est plus petit que la majorité des autres sous-espèces de loups.  Par contre,  il est généralement plus lourd.

Son museau est plus rond, ses oreilles et ses pattes plus courtes, ce qui réduit l’exposition au froid et limite les pertes de chaleur.

Sa fourrure est presque entièrement blanche.  Quand il se déplace furtivement ou qu’il est immobile, le loup se confond avec le paysage et il est difficile à repérer.

Les loups arctiques ont un sous-poil très fourni qui les isole parfaitement du froid.

Alimentation

Leur alimentation se compose de lemmings, de lièvres, de caribous et de bœufs musqués. Il n’a pas de proie principale ; son alimentation va varier en fonction de la disponibilité de la nourriture.

Contrairement aux autres loups, ils ont moins accès à la matière végétale et aux baies.

Leur diète se compose donc d’un plus grand pourcentage de viande, et on remarque qu’ils ont les dents carnassières plus larges que celles des autres loups.

Longévité

En nature, jusqu’à 10 ans. Environ 12-13 ans en captivité.

Aire de répartition et habitat

Les loups arctiques peuplent le nord du Canada, de l’Alaska et du Groenland. Ils vivent dans les îles de l’Arctique, où une grande partie du sol est couverte de neige pendant au moins neuf mois par année.

Reproduction

Comme la nourriture est rare et que le froid constitue une menace importante, les loups arctiques ont des portées plus petites que celles des autres sous-espèces.

La femelle donne naissance à deux ou trois louveteaux, le plus souvent en mai ou en juin, après deux mois de gestation. Cela évite que les membres du groupe ne soient trop nombreux dans un environnement où la nourriture est limitée.

Prédateurs

En dehors de l’Homme, le loup arctique a très peu d’ennemis

Billetterie en ligne

Acheter mes billets